Les voeux de l’équipe rédactionnelle (de la publication à laquelle je contribue) !!!

Par  (Rédacteur en chef) le 1 janvier 2014

« La meilleure façon de prédire l’avenir, c’est de le créer. » Peter Drucker

Voeux-2014-dernier-essai

L’équipe « Cadre et Dirigeant Magazine » vous souhaite une année 2014 fructueuse et généreuse

Alexander Kopriwa,  Alice Chevrier,  Anne van der Weide, Aurore Quemard,  Benjamin Lafaye,  Benoit Paris,  Catherine Barbon,  Christine Chartier,   Patrick Daymand,  Edouard Thierrée, Eric Lamirande, Fanny Cheyrou, Francis Dumaurier, Franck Ferrari,  Gaetan Baudry, Hubert Levesque, Jean-Paul Lugan, Luc de Belloy, Mathieu Viltart, Reid Nalliat, Nicolas Fayon, Pascal Goursaud, Pascal Junghans,  Paul-Emile Taillandier,  Stéphane Dangel, Sophie Lhameen, Stéphane Loiret,  Sylvia Bréger, Valerie Bergère, Stéphane Cazenave, Franck Barbier, Hervé Toulemonde

Que votre santé et votre joie resplendissent, Que vos ambitions aboutissent, Que vos recrutements réussissent Que vos promotions vous hissent…

Voici pour vous en ce début d’année le top 20 des articles les plus lus en 2013 1 – Recherche d’un job : 33 causes d’échec les plus fréquentes à éliminer d’urgence 2 – Candidats : questions pertinentes à poser en entretien de recrutement 3 – Faites vous repérer sur LinkedIn par les recruteurs 4 – Psychopathe en costume et cravate 5 – Quand la DRH a le titre de « directrice du bonheur » 6 – Cadre : 17 phrases à éviter 7 –  Steve Jobs : 10 techniques clés de présentation 8 – Patron : 17 phrases à éviter 9 – CV mon ennemi ! 10 – DRH : définition de fonction 11 – Le PDG d’Infosys fustige le cadre qui reste au bureau tard le soir 12 – LinkedIn : 6 conseils pour créer votre profil parfait 13 – Steve Jobs: 10 courtes leçons de marketing 14 – Comment faire fortune dans la franchise 15 – CV : 4 outils pour le faire avec LinkedIn 16 – Trouver un emploi : 24 règles d’or du comportement du cadre qui réussit 17 –  Bonheur au travail : trois théories divergentes 18 – Se mettre à son compte : les règles d’or pour réussir 19 –  “Curriculum à éviter” ou l’art de trouver son job tout simplement 20 – Pour réussir il faut avoir échoué…

Avez-vous un « reverse mentor » ?

Je tiens à remercier Eric Albert, psychiatre pour cet article paru dans les Echos Business le 6 décembre 2013. Voici pour moi une vague de fond qui signe, j’espère, la fin de l’arrogance et du tout hiérarchique. Si ce mouvement s’avère, c’est une bonne nouvelle pour cette année qui débute …

Les jeunes salariés de la génération Y ont des compétences en matière de communication que les dirigeants plus expérimentés n’ont pas. Ces derniers doivent apprendre auprès des nouveaux embauchés.

mentorat generation y senior

Crédits photo : shutterstock.com
Eric Albert est fondateur de l’Ifas.

Une initiative inhabituelle a été prise par le Comex d’Orange. Chacun de ses membres s’est vu attribuer comme mentor un jeune embauché. Ce dernier a pour mission de les aider à mieux comprendre les codes et les usages des différents réseaux sociaux et technologies afférentes. Ce faisant, le Comex prend acte d’une inversion majeure.

Contrairement à l’éternel modèle de l’apprenti qui mettra vingt ans à reproduire le geste parfait de son maître, le nouvel entrant a des savoirs, des compétences que les dirigeants ayant des décennies d’expérience n’ont pas. Plus encore, ils prennent en compte un mouvement de nature à changer en profondeur le fonctionnement de l’entreprise. Cette fameuse génération Y a une particularité. Tous ceux qui la composent ont, à travers leur pratique des réseaux sociaux, institué de nouveaux codes et modes de relation entre eux. Collaboration, égalité des protagonistes (chacun peut s’exprimer sans hiérarchie des acteurs), stimulé par l’envie, souple, contributif, dans le présent sont les mots clefs de leur fonctionnement. Attention, ce n’est pas seulement pour échanger sur leur dernière soirée ou faire des commentaires sur la tenue de leur star préférée, c’est aussi la base du fonctionnement des systèmes en  « open source » et de toutes sortes de projets lancés par cette génération. Une autre façon de travailler.

Le fait que les membres de toute une génération, partout dans le monde, communiquent entre eux avec de nouveaux codes qui posent différemment les bases de la collaboration va bouleverser les entreprises. Malheureusement, la plupart d’entre elles ne s’en sont pas aperçu. Elles demeurent verticales, centrées sur la performance individuelle, rigides dans leur fonctionnement et considèrent que la pression donne de bien meilleurs résultats que l’envie.

Le vent nouveau apporte la créativité, la souplesse et l’épanouissement des acteurs, quand le modèle traditionnel s’accroche à l’ordre, la contrainte et la reproduction des vieilles recettes. Il ne s’agit donc pas seulement pour les dirigeants d’apprendre les rudiments de cette nouvelle donne. Il leur faut aussi s’interroger sur la façon dont ils peuvent s’en inspirer pour faire évoluer le fonctionnement et le management de leur entreprise. Encore faut-il qu’ils développent cette magnifique audace de renoncer à ce statut de personne providentielle dont on aime tant affubler les dirigeants en France.

 

Eric Albert et Laurence Saunders ont écrit un ouvrage, « Stress.fr », qui a été mon livre-référence lors de la rédaction de mon mémoire de Master II.

Les voeux de Manue pour vous

Lac d'anos un 31 décembre Pascal Thenault

Lac d’anos un 31 décembre
Pascal Thenault

« Je vous souhaite de souhaiter. Je vous souhaite de désirer. Le bonheur, c’est déjà vouloir. Comme en droit pénal, l’intention vaut l’action. Le seul fait de rêver est déjà très important. Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir, et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier. Je vous souhaite des passions. Je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence, aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable. »

Vœux improvisés de Jacques Brel, lors d’une interview sur Europe 1 le 1er janvier 1968