Les journées entreprises sans e-mail : article de France Info

De plus en plus d’entreprises commencent à se préoccuper d’une question centrale dans la vie au travail : les emails. Leur quantité nous affole. On voit d’ailleurs apparaître dans certaines grandes sociétés des « journées sans emails ». Mais la qualité des courriels inquiète aussi certaines entreprises… qui tentent de sensibiliser leurs salariés à la façon de s’exprimer dans leurs courriers électroniques.

Casino, Canon, Sodexho, Orange, la Société Générale : toutes ces grandes entreprises essaient, à leur manière, de mettre un peu dans les boites mails de leurs salariés. En leur rappelant quelques règles de bon sens sur la forme et le fond des courriels. La Société générale conseille par exemple à ses collaborateurs de « rester poli dans un email comme dans la vie : Pensez par exemple à dire « Bonjour » ». Mine de rien, quand c’est écrit noir sur blanc par la direction de l’entreprise, ça peut avoir du poids. Ca devient la règle. Autre consigne, « laissez passer la nuit avant de répondre à un email énervé ». Chez Sodexho on conseille aussi, noir sur blanc, de « ne pas répondre tout de suite si on se sent attaqué ».
Une autre tendance du travail moderne, on peut être tenté de se cacher derrière le mail pour éviter le recadrage en face à face quand il est nécessaire. La Sodexho rappelle par exemple à ses salariés : « pour partager sur un problème, il est souvent préférable de se rencontrer ». Pour les mêmes raisons, les majuscules, les points d’exclamation ou les mots soulignés peuvent avoir un effet redoutables. La couleur rouge aussi. Trop scolaire et infantilisant. Mais paradoxalement, l’humour, la dérision et le second degré eux aussi sont à manier avec précaution, surtout dans un cadre hiérarchique. A lire sur cette question « Savoir rédiger vos emails professionnels », par Aline Nishimata, aux éditions Gualino.

Lire ses mails le soir nous rendrait moins efficace le lendemain

C’est le Wall Street Journal  qui l’affirme, en publiant deux études scientifiques américaines sur la question. Le fait de consulter ses mails sur son téléphone le soir, après le travail, ne fait pas que retarder notre heure d’endormissement. Cela affecterait nos performances du lendemain. Dans ces expériences, les sujets qui déclarent consulter le plus leur smartphone pour des raisons professionnelles après neuf heures du soir sont aussi ceux qui, le lendemain, montrent moins de motivation et de capacité à se concentrer. Une professeur à Harvard note ainsi que les travailleurs qui sont capables de faire une vraie coupure le soir sont aussi ceux qui se montrent les plus satisfaits de leur vie professionnelle, qui collaborent le plus avec les autres et sont les plus efficaces. Selon ces études, les dégats commencent à partir de trente minutes de consultation. Ca laisse un peu de marge…

Des indices d’une reprise du marché de l’emploi

C’est le baromètre Edhec  qui donne cette bonne nouvelle : les entreprises sont plus nombreuses à avoir l’intention d’embaucher un jeune diplômé. Les deux tiers d’entre elles ont l’intention de recruter au cours du trimestre prochain. C’est 10% de plus que l’an dernier à la même époque, même si le début de 2013 était la période la plus noire depuis la création de ce baromètre, il y a cinq ans. Les principales fonctions à en bénéficier : la finance et le marketing. En baisse, le conseil et l’audit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s