Entretien d’évaluation : faut-il s’interdire de parler de formation ?

Les entretiens annuels ne sont-ils pas consacrés à la performance et à l’évolution professionnelle ?

J’enseigne à des Master 1 en RH un cours de stratégie RH dans une école dédiée, diplômes RNCP.

Le cours de vendredi était consacré à l’entretien d’évaluation, ou entretien annuel ou entretien d’appréciation ou … ou … ou …

J’explique, au tableau, sous forme interactive, le déroulé d’un tel entretien :

  • Objectifs vs réalisations
  • Compétences mises en œuvre
  • Revue de la fiche de poste
  • Performance atteinte (ou dépassée)
  • Souhaits d’évolution
  • Formation à la demande du manager ou du managé
  • Points de progrès
  • etc

Que n’avais-je pas dit ! « ah non, Madame, la formation n’a plus sa place dans l’entretien d’évaluation puisque c’est désormais l’entretien professionnel qui est le cadre de la discussion sur la formation ».

J’ai eu beau argumenter que, à défaut d’accord d’entreprise, l’entretien annuel n’étant toujours pas obligatoire il n’existait pas d’obligations ni d’interdictions, j’ai eu beau dire qu’il est difficile de parler d’évolution, de développement de carrière, sans évoquer la formation, j’ai bien senti que la prof est nulle.

Qu’en est-il, en fait ? Que prévoyez-vous de faire, en entreprise ? Ajouter une partie « entretien pro » une fois l’an ? Scinder les deux et ne plus parler de formation en entretien annuel ? S’il vous plaît, ne me répondez pas que désormais les entretiens annuels auront lieu … tous les 2 ans, avec les entretiens pro …

Merci de m’avoir lue !

DSC_0036

2 réflexions sur “Entretien d’évaluation : faut-il s’interdire de parler de formation ?

  1. GOUVIER dit :

    Ces jeunes futurs « masterisés » ont le temps « d’évoluer » !
    Que la prof ne cède pas aux caprices de ces « privilégiés » !
    Reconnaissons que les managers d’aujourd’hui maîtrisent très mal cet outil fondamental. Très peu réalisent un suivi des objectifs à mi-année.La suite on la connaît : les syndicats récupèrent les frustrés et les résignés ! Vision réaliste et non pessimiste .
    Il faut donc de la pédagogie et encore de la pédagogie,n’est-ce pas le rôle d’un manager ?
    Bien sûr Ethique concept qui mérite d’être défini.
    Bien sincèrement

    J'aime

  2. Quand les étudiants sortent de leur école : il y a la théorie et il y a le terrain.
    Ce terrain où il est indispensable de mettre en place la théorie mais où il est impératif d’observer.
    Le but de cette profession est de travailler avec l’humain, en évolution constante. Rien n’est figé et nous devons être le moteur de ces changements.
    Ne changez pas votre méthode.
    PS : j’ai opté pour un entretien en 2 parties.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s