Travailler longtemps sous stress augmente les risques de faire un AVC

D’après une récente étude scientifique (www.mirror.co.uk), travailler 55 heures hebdomadaires font entrer les individus dans une zone de danger augmentant considérablement le risque d’AVC et d’infarctus

Des experts ont découvert que des personnes soumises à une durée de travail de cet ordre présentent 33% de risques de plus de faire l’objet d’un AVC que les salariés aux 35-40 heures. Et augmentent de 13% le risque de développer une maladie coronarienne.

Cette étude, la plus importante dans ce domaine, réalisée en juin 2015, analyse les résultats de 25 enquêtes impliquant plus de 600 000 personnes aux Etats-Unis, en Australie et en Europe.
A la tête de cette étude, le Professeur Mika Kivimaki, de l’University College de Londres, déclare : « le fait de croiser les données de toutes les études disponibles sur le sujet nous a permis d’étudier la corrélation entre le nombre d’heures de travail et le risque de maladies cardiovasculaires avec bien plus de précision que jusque-là ».En 2012, 146 550 patients domiciliés en France ont été hospitalisés pour maladie cérébro-vasculaire. Pour 105 310 patients (72 %), le diagnostic principal était un AVC avéré. L’AVC représente la troisième cause de mortalité dans notre pays.

On ne sait pas bien pourquoi travailler de longues heures représente un tel danger, mais les auteurs suggèrent l’augmentation du stress avec son cortège de comportements dommageables à la santé tels que la consommation excessive d’alcool/tabac, une alimentation déséquilibrée et un manque d’exercice. Lorsque l’on travaille 11 heures par jour, il ne reste pas beaucoup de temps pour faire autre chose que de manger et dormir.

Je rappelle qu’en France, que l’on soit un salarié mensualisé ou au forfait, il est interdit de travailler plus de 10H par jour et qu’il faut respecter 11 heures d’amplitude entre 2 jours de travail. Celui qui travaille 11H par jour, pour peu qu’il ait 2H de transport, n’a plus du tout le temps à consacrer à des activités personnelles et surtout à sa famille.
Il n’en demeure pas moins que le Dr Mike Knapton, de la British Heart Foundation, souligne qu' »il faut approfondir la recherche pour comprendre et traiter les mécanismes biologiques susceptibles d’augmenter le risque d’AVC et de maladie coronarienne chez les personnes travaillant beaucoup (trop) ».
Et d’ajouter que les médecins doivent souligner l’impact sur le risque cardiovasculaire auprès de leurs patients dont ils savent qu’ils sont de gros travailleurs. Même si, comme le remarque le Dr Tim Chico, un expert en cardiologie de l’Université de Sheffield, « il est difficile, voire impossible pour bien des individus, de réduire leurs heures de travail »La plupart d’entre nous pourrions rester assis moins longtemps, augmenter notre activité physique et améliorer nos habitudes alimentaires tout en travaillant, ce qui pourrait être encore plus important que le temps passé au travail lui-même.

Il s’agit donc de réfléchir à la question de l’environnement de travail, comment le modifier pour promouvoir des comportements favorables à la santé afin de réduire les AVC même lorsque l’on travaille de longues heures.

Un AVC : de quoi s’agit-il ?
Il s’agit d’une urgence vitale qui se traduit par un déficit d’alimentation en sang d’une partie du cerveau. Il est essentiel d’agir très rapidement, les chances de récupérer étant proportionnelles à la rapidité d’intervention.


Dans 85% des cas, ces accidents sont dus à la présence d’un caillot sanguin logé dans le cerveau ou à une hémorragie due à un vaisseau sanguin affaibli qui éclate dans le cerveau.

Signes d’alerte
Le visage peut se paralyser pour moitié. La personne peut ne plus soulever l’un de ses bras, son débit de paroles est modifié. Auquel cas, appelez le 15.

Pour plus d’informations : consulter le site de l’Inserm.
Le détail des données statistiques de cette étude sont disponibles sur le journal médical The Lancet.

Photos Lucas Pintor – Whangarei Falls, NZ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s