Nouveau job : Première journée chez un nouvel employeur. Les pièges.

Ca y est, c’est votre premier jour. Il ne s’agit pas, maintenant que vous avez passé tous les entretiens, réussi les tests, signé votre contrat, de rater votre entrée en scène. Les premiers jours, il s’agit de comprendre un certain nombre de règles tacites qu’il vous appartient de respecter pour éviter de faire mauvaise impression. Présentez-vous de façon simple et consensuelle et ne prétendez pas tout savoir. Gardez en tête les principaux écueils ; être en stress est normal. Partez du principe que vos nouveaux collègues sont bien contents de bénéficer avec votre arrivée d’ une ressource supplémentaire.

A quoi devez-vous être attentif la première semaine

Le démarrage est important car vous allez donner votre première impression à vos collègues et vos managers. Il est normal que chacun, surtout le premier jour, soit tendu, d’autant plus que personne ne sait vraiment qui il a en face de lui. Avez-vous les épaules, comprendrez-vous ce qui va vous être expliqué ? Il est certain que vos futurs collègues savent qu’une nouvelle recrue est un peu perdue au début et qu’ils se préparent à devoir expliquer certaines choses plusieurs fois.

Faites-vous discret les premiers jours

Ca a l’air tout bête. Et pourtant. La plus grosse erreur dans dans une prise de poste, c’est de faire , dès les premiers jours, des commentaires et des critiques sur la façon de travailler et les pratiques de l’organisation. Restez discret, posez autant de questions que vous le souhaitez, mais contentez-vous de prendre acte. Même si une partie de votre poste comprend la mise en place de process, mieux vaut ne pas vous prononcer au début. Vous avez beau savoir que vous procéderiez autrement, une attitude critique serait arrogante, il y a très certainement du sens, de très bonnes raisons pour que l’organisation ait une configuration qui ne vous paraît pas adaptée, mais au début vous ne connnaissez pas toute l’histoire. seul se taire est pertinent.

Pourquoi vous avez eu ce poste ?

Vous découvrez probablement  la raison pour laquelle avez été retenu pour le job, mais vous pouvez aussi chercher à savoir pourquoi vous avez été choisi ; profitez-en pour vous renseigner : pourquoi ce poste était-il à pourvoir ? S’agit-il d’une création oubien remplacez-vous quelqu’un qui a été promu, ou qui est parti ? Quels étaient les points forts et les résultats de la personne qui occupait le poste avant vous et que votre management souhaiterait voir perdurer dans cette fonction ?

Intéressez-vous à l’organisation

Vous souhaitez en connaître autant que possible sur vos nouvelles fonctions et sur vos collègues ; pensez également à vous informer sur l’histoire de l’entreprise, sa création, ses créateurs, ses administrateurs, ses réorganisations éventuelles en cours de route. Quel est son marché, quelle est la cible, quels sont ses points forts pour servir cette cible. Quels sont ses projets moyen et long terme : croissance, consolidation, fusion avec une autre entreprise ? Il va de soi que vous n’aurez pas les réponses dès les premiers jours mais restez à l’écoute, soyez attentif aux signaux faibles.

Prenez des notes et relisez-les

Simple question de respect, si quelqu’un vous explique quelque chose, prenez des notes, ce qui aura aussi pour avantage de vous éviter de reposer la question ultérieurement. Au lieu de papier, utilisez votre smartphone en ayant pris soin de préciser que vous prenez des notes, histoire de ne pas passer pour quelqu’un de mal poli. Relisez ce que vous avez écrit au cours de  la journée pendant votre temps de transport par exemple pour pouvoir le lendemain vous faire re-préciser quelque chose qui vous aurait échapopé.

Les horaires

L’heure à laquelle vous arrivez et partez sera observée non seulement par votre manager mais par vos collègues également. Arrivez à l’heure et ne laissez pas tout tomber dès que votre journée est terminée car si vous le faites dès votre arrivée, votre entourage professionnel se dira qu’une fois bien installé dans votre nouveau poste ce comportement ne pourra qu’empirer. L’humain est ainsi fait.

Tenue vestimentaire

Respectez le dress code de votre entreprise, présentez-vous de façon soignée, d’autant plus si votre fonction est en rapport avec l’image de l’entreprise. Si tout le monde porte une cravate, alors adoptez la cravate même si vous détestez cela.

Smartphone

Il est de plus en plus courant d’utiliser, pour des conversations professionnelles, un téléphone portable et non plus un fixe. Ceci n’est pas une raison pour utiliser votre smartphone pour des conversations privées pendant les heures de travail. Laissez votre téléphone personnel dans votre sac ou votre poche et désactivez les sonneries et vibrations de vos nombreuses applications.

Ordinateur et internet

Ne surfez pas sur internet, même si vous avez quelques minutes de pause. Plongez-vous plutôt dans des dossiers ou de la littérature professionnels ; vous en avez de toutes façons bien besoin au début.

Parler des anciens collègues et de votre précédente entreprise

Il est possible que vos collègues ou votre manager vous demande, naturellement, d’où vous venez et ce que vous y avez fait. Quel que soit le contexte de votre départ, restez discret et si les questions se font plus précises, débrouillez vous pour toujours donner une image irréprochable de votre précédente organisation.

Dans le même ordre d’idées, si quelqu’un vous parle de façon négative d’un collègue actuel, coupez court. Restez réservé, vous connaissez à peine vos nouveaux collègues de toutes manières ; vous n’avez pas d’avis.

Vous vous posez en concurrent vis à vis d’un collègue

Essayez l’air de rien de comprendre si l’un de vos collègues avait des vues sur le poste que vous avez obtenu. Vous pouvez aussi vour renseigner entre quatre yeux auprès de votre manager, dans le cas où vous pressentez qu’il se passe quelque chose de cet ordre. Il vaut mieux que vous le sachiez. Il s’agit, avec ce genre de collègue, de vous montrer aimable et plein de tact, et sûrement pas de vous sentir coupable.

Ne vous positionnez pas en concurrent d’un manager plus jeune que vous

S’il y a une  (importante) différence d’âge avec un manager et si vous avez plus d’expérience que lui, ne lui laissez pas croire que vous savez mieux que lui. Montrez lui qu’il ou elle n’a pas se sentir menacé par votre expérience car cette expérience servira à le/la soutenir, et donc votre manager pourra compter sur vous. Reconnaissez votre manager indépendamment de son âge, il ou elle appréciera.

Je vous souhaite une pleine réussite pour les 255 années à venir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s