Voilà qui va bousculer quelques idées reçues !

Voici le nouveau livre de François Dupuy, Sociologue des Entreprises que j’apprécie énormément.

Je pense que certaines idées vont déranger et c’est très bien comme ça. Voici de quoi il s’agit :

lost-in-management-cover

L’entreprise serait, dit-on, le lieu de l’autorité, du pouvoir et du commandement vertical.

La réalité, telle que peut l’observer le sociologue de terrain, est le plus souvent très éloignée de cette supposée dictature. S’appuyant sur dix-huit enquêtes et près de huit cents interviews, François Dupuy montre que les entreprises sont en passe de perdre le contrôle d’elles-mêmes : le pouvoir est descendu d’un ou plusieurs crans pour se disperser à la base, au niveau des intermédiaires et des exécutants. Et lorsque, poussés par une compétition grandissante, les dirigeants tentent de reprendre le contrôle par la mise en œuvre de « process » et de « reportings », le résultat est à l’inverse de l’effet escompté : plus les décisions se multiplient, moins le contrôle est grand…

Dans de nombreuses entreprises, le problème est aujourd’hui de reconstruire une maîtrise minimale de la direction et de ses managers sur l’organisation et ses personnels en redécouvrant les vertus de la confiance et de la simplicité.

Ce livre est disponible aux Éditions du Seuil

http://www.francoisdupuy.com/

On n’est pas obligé de souffrir au travail …

Encore faut-il avoir l’a-propos de connaître « sa » ligne de flottaison …

Gore a supprimé les dirigeants …

DSC_0007

Photo Pascal Thénault

Un peu de promo …

La revue Cadres et Dirigeants Magazine publie régulièrement des articles sur des sujets en lien avec le travail, le management, le coaching et autres sujets professionnels d’actualité. Il m’arrive d’y écrire quelques lignes. Voici quelques thématiques abordées :

Photo : Boris Imbert, Marenzi

Photo : Boris Imbert, Marenzi

17 raisons d’être encore à Pôle Emploi
3 astuces pour se renseigner sur un employeur
5 questions clés que se pose tout recruteur
8 habitudes à prendre pour trouver un job
Bonheur au travail : trois théories divergentes
Carrière : 10 erreurs à éviter
Comment améliorer son « Personal Branding »
Comment être heureux au travail
Comment rédiger un CV percutant
Trouver un emploi après 40 ans
Entretien de recrutement : 7 raisons d’échec
Et si vos candidatures étaient ennuyeuses ?
Dirigeant : créez votre marque personnelle !
Recherche d’emploi : changez de méthode !
Futur leader, soyez lecteur!
CV : abandonnez les modèles qui tuent !
Se présenter comme le candidat idéal
A qui adresser sa candidature ?
Comment annoncer sa grossesse à son patron

Emploi : 8 erreurs fatales au candidat
Entrepreneur : 9 qualités pour réussir
Emploi : boostez votre visibilité sur LinkedIn !
Emploi : comment réseauter efficacement

Le « zéro papier » économique du cabinet Flynth
Microsoft et Atos testent aux Pays-Bas le «zéro email interne»
Pour vivre longtemps, travaillez plus!

N’hésitez pas à y faire un tour, toujours de bonnes idées, bonnes pratiques et astuces intelligentes à y piocher … quelle que soit votre situation : en poste, en veille active, en recherche, en freelance comme moi.

C’est ici : https://www.cadre-dirigeant-magazine.com/

 

 

L’économie régénératrice …

« depuis 2008 les crises qui se succèdent sont les contractions d’un long accouchement … »

Très touchant et porteur d’espoir …

Citation

Sacré Albert Einstein

« On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré. »
Comme cela est vrai !

Citation

Management : me voilà dans de beaux draps

« On rejoint une entreprise pour son image, on y reste pour l’intérêt du travail, on la quitte à cause de son management. »

Hervé Sérieyxchats

Comment puis-je avoir la prétention de former au management, avec cet enjeu-là ? (il fallait y penser avant, ma vieille, maintenant tu ne peux rien faire de moins que d’assurer !)

Un chouette petit livre

Nous sommes semble-t-il 1,5 millions de travailleurs indépendants en France. Donc 1,5 millions de « patrons » potentiels. Sur la recommandation de mon ami Jean-Philippe Déranlot (EfficaciTIC.fr), j’ai lu, non, dévoré, un petit opus tout simple, très bien écrit, qui raconte sans langue de bois mais sans exagération non plus la vie de chef d’entreprise.

Image

Julien Leclercq dénonce le regard porté sur les « patrons » sur lesquels il est tellement facile de taper, alors que faire une paye chaque mois, aller voir le client, tenir les échéances et rester dans la légalité (le Code du Travail, ai-je appris, fait 4500 pages) est tout simplement extrêmement compliqué. Fatigant et tout sauf gratifiant. En management on apprend qu’il faut faire preuve de reconnaissance à ses équipes ; et le chef, lui, qui lui est reconnaissant ? Alors que c’est bien lui, n’est-ce pas, qui fournit le travail ?

Je vous invite vraiment à lire ce petit bouquin bourré d’auto-dérision. D’ailleurs, si vous souhaitez déjà prendre connaissance des idées et des projets du bonhomme, allez donc jeter un oeil sur l’association qu’il vient de lancer : http://lesdeplumes.fr

Voici entre autres ce qu’il s’y dit :

Slider_anim_2

 

 

Google pour les Nuls

Merci à François Olivier, http://www.foseformer.eu pour son article « Google mon Ami »

google

Si vous avez besoin d’effectuer des recherches sur Internet, Google est votre ami… à condition de bien savoir l’utiliser !
En effet, il existe des méthodes simples et efficaces pour affiner vos recherches et éviter ainsi d’obtenir 100 millions de réponses approximatives à votre requête !
Voici quelques astuces pour bien utiliser Google et trouver ce que vous cherchez en un clic.

1) Choisir les bons mots clés pour réduire les réponses :
► Trois mots clés valent mieux que deux : cela permet d’affiner la recherche et d’obtenir des réponses plus précises sur ce que vous recherchez.
Par exemple, si vous tapez football résultats, vous obtenez environ 1 188 millions de réponses, alors que si vous précisez votre demande par football ligue 1 résultats, vous en obtenez environ 12,5 millions, avec une plus forte probabilité de trouver ce que vous cherchez.
► Taper en minuscules : Parfois les résultats que vous cherchez ne prennent pas en compte la casse. Tout taper en minuscule permet donc de mettre toutes les chances de son côté pour trouver la bonne réponse à votre demande.
► Evitez d’utiliser les pronoms : tels que à, de, un, les, etc. Ils parasitent votre recherche et élargissent le champ des résultats.
Par exemple, ne tapez pas un restaurant à Paris mais restaurant Paris pour affiner votre recherche.

2) Utiliser les symboles pour affiner une recherche
► Les guillemets : Ils permettent de rechercher l’ensemble d’une expression, ce qui aboutit à des résultats beaucoup plus précis.
Par exemple, si vous recherchez des ordinateurs d’occasion, ne tapez pas ordinateur occasion, qui donne lieu à 19 millions de réponses, mais « ordinateur occasion », qui permet d’obtenir 86 000 réponses.
► Le tiret : Placé devant un mot, ou devant des dates, il permet d’exclure le mot en question, ou les dates, d’une recherche.
Par exemple, si vous cherchez des informations sur le réalisateur James Cameron mais que vous ne voulez pas de résultats sur son film Avatar, il faudra taper james cameron -avatar.
► Le plus : A l’inverse, le plus permet d’inclure des éléments supplémentaires dans la recherche. Par exemple, la recherche réformes +2002-2004 vous permettra d’obtenir des réponses sur les réformes effectuées entre 2002 et 2004.
► Le tilde (~) : Placé devant un mot, il permet d’inclure ses synonymes dans la recherche.
Par exemple,coiffure ~tendance permet d’obtenir des réponses sur les coiffures tendance, fashion ou à la mode.
► L’étoile : permet de remplacer les mots inconnus d’une expression pour obtenir l’expression au complet.
Si vous recherchez le titre d’une chanson mais que vous n’en connaissez qu’une partie, remplacez les mots manquants par des étoiles : par exemple il était un petit * pour trouver il était un petit navire.

3) Rechercher un type de fichier ou un site en particulier
Grâce à certains mots, il est possible de rechercher qu’un type de fichier en particulier ou de restreindre sa recherche à un site.
► En plaçant filetype : suivi du fichier recherché (pdf, xls, doc, jpg), les résultats de la recherche ne proposeront que le type de fichier que vous avez demandé.
Par exemple, la recherche tourisme filetype:pdf vous donne accès à des documents pdf sur le tourisme.
► Idem pour site : suivi du nom du site. Cela vous donne la possibilité de circonscrire votre recherche à un site en particulier.
Par exemple, smartphone site: lemag.pro.bouyguestelecom.fr limite la recherche au terme Smartphone au sein du mag pro.
► Limitez vos recherches aux URL et aux titres :
• Pour rechercher uniquement les pages incluant le mot clé dans leur adresse URL, placez devant votre recherche inurl : suivi de vos mots clés.
• Pour rechercher uniquement les titres de pages incluant le mot clé recherché, placez devant votre recherche intitle : suivi de vos mots clés. recherchegoogle

4) Personnaliser les paramètres de recherche
La recherche avancée de Google permet facilement d’affiner ses recherches en indiquant l’expression exacte ou les mots recherchés, la langue, le site, le type de fichier, la localisation, la mise à jour de la page, etc.
Autres fonctionnalités utiles pour obtenir des résultats encore plus précis : paramétrer SafeSearch pour filtrer le contenu à caractère sexuel explicite, choisir le nombre de résultats par page, décider du blocage de certains sites indésirables ou encore afficher l’historique des recherches.

5)Encadré sur les différents moteurs de recherche Google
Le grand Google a fait des petits : il dispose en effet de moteurs de recherche déjà adaptés à ce que vous recherchez. Les principaux sont : Google Actualités pour chercher parmi les dernières informations, Google Vidéos pour rechercher uniquement des vidéos, Google Image, Google Blogs ou encore Google Scholar pour les étudiants et chercheurs qui enquêtent sur une étude ou un projet de recherche.

Vendre : faire vivre une expérience unique à l’acheteur

Je vais vous parler de commerce et pourtant je vais vous parler de ressources humaines, car vendre aujourd’hui c’est produire de l’émotion, c’est faire vivre une expérience, en dehors de toute considération mercantile et financière.

ardoise

« Bonjour Madame, puis-je vous aider ? » Non merci, je regarde, dit la cliente.
Et ça fait 40 ans que ça dure.

Aujourd’hui,  après que le commerce se soit installé en périphérie pour de la grande consommation, les européens en ont un peu marre d’acheter en masse et sont heureux de redécouvrir les boutiques. Mais que vont devenir les enseignes qui n’ont pas développé leur marque ? Elles sont face à de grandes difficultés. Il existe une grande différence, en effet, entre : « je m’habille chez Esprit et je m’habille EN Esprit » (je parle de la marque Esprit pour des raisons personnelles, mais ça reste vrai pour n’importe quelle marque qui distribue dans son propre réseau). Pire encore, que vont devenir les multimarques ? Il est clair que la marque se porte mieux que les enseignes.

Partant de ce constat, une entreprise s’est développée au service du B2C, mi agence, mi université d’entreprise : la société Texageres. (www.texageres.com).

Cette agence, qui se définit comme une « boutique école® », dédiée à la formation des métiers de la grande distribution, installée en plein cœur de Paris, dans des locaux avec un cachet fou, lumineux, conviviaux, réunit toutes les ressources (lieu, matériel, talents) pour faire réussir les personnes dans les métiers du Retail. Le métier de la distribution est en train de changer, et cela s’apprend. Texageres travaille aussi bien avec de jeunes entreprises qu’avec des groupes. Souvent leur institut est à l’origine du lancement d’un premier point de vente qui deviendra plus tard une franchise, à l’instar de l’entreprise « Viens jouer à la maison » (www.viensjoueralamaison.com).

Ce cabinet de consultants de très haut niveau fait le constat suivant : la variation du chiffre d’affaires dans le commerce est de plus en plus imprévisible. Et la différence se joue sur l’humain. La RH, encore elle, est au cœur de la stratégie.

A l’issue d’une formation qui s’adresse à l’ensemble des acteurs de l’enseigne : vendeurs, responsables de boutique, directeurs réseaux et dirigeants, on peut s’attendre à un résultat de 5 à 20% d’augmentation de la performance commerciale. A condition bien sûr que la formation ne soit pas « one shot », il faut un dispositif global, au cours duquel on prévoit entre autres la rédaction du « Manop », le Manuel Opérationnel, qui décrit tout dans l’acte de vente dans sa spécificité pour une marque donnée.

Aujourd’hui il est impératif de retrouver l’esprit boutique pour proposer une véritable expérience d’achat au client. Qu’est-ce qui se passe lorsque je retire le vêtement que j’ai acheté de son sac ? Le vêtement lui-même enveloppé dans un beau papier de soie, le tout présenté dans un magnifique étui en carton ? Le bijou de son écrin ? Quand on teste sur sa main le parfum soigneusement choisi chez le parfumeur ? Si l’on n’obtient pas cette expérience client, cette émotion, que l’on retrouve une fois chez soi en déballant l’article acheté, alors autant aller directement sur le Web. Le prix n’entre pas dans cette expérience, dans cette émotion.

Mais qu’est-ce qu’une marque ? Selon Texagères, c’est un socle permanent qui réunit une histoire, des valeurs, un savoir-faire, un imaginaire, un ensemble qui produit du sens. Bien identifier sa marque,  se doter d’un outil tel qu’un Manop rédigé ensemble pour mieux la vendre, c’est par exemple, transmettre des (nouveaux) codes :

Au lieu de chaussures, on va parler de souliers ; au lieu de caisse, on va parler de comptoir
(chez un de leurs clients).

Tout le vocabulaire est étudié pour devenir stratégique. Tous les acteurs de la boutique devront s’approprier ce vocabulaire, ces codes, pour faire vivre une expérience unique au client.

On constate que de plus en plus les magasins sont devenus des show-rooms. On vient voir ce qui se fait, quitte ensuite à acheter sur le Web. Aujourd’hui, on consomme de moins en moins en masse. On se déplace pour vivre quelque chose qui a du sens. Seule l’envie est le moteur de la consommation de demain.

Aujourd’hui on laisse la cliente regarder … à elle de vivre l’expérience qu’elle recherche.

logo

10 Rue du Faubourg  Poissonnière
Paris
Chloé Cortinovis – Manager général
01 55 07 15 5001 55 07 15 50