Questionnaire de Proust #2 : découvrez Elisabeth, sa posture professionnelle et son courage

Elisabeth Verreman est Cadre dans un grand Centre Hospitalier. Moi qui suis un produit issu à 100% du privé / secteur « marchand », j’ai souhaité en savoir un peu plus sur la vie professionnelle et les conditions de travail de cette femme pleine de charme, cette belle personne, rayonnante, qui dégage beaucoup de dynamisme et de gentillesse. J’ai connu Elisabeth à l’occasion de ma formation à la Médiation professionnelle, au cours de l’année 2013 à l’Institut Français de la Médiation.

J’ai été frappée par son implication dans les ateliers, signe fort d’une quête et d’un besoin, et par la pertinence de ses idées. Je savais que le milieu hospitalier était assez difficile pour les salariés ; en effet, comment pourrait-on se soustraire à des heures supplémentaires, des réunions Qualité de Soins, des entretiens avec les familles de malades, au détriment de sa propre vie privée, compte tenu des enjeux humains et des  responsabilités morales qui découlent de cette activité ? Côtoyer chaque jour la souffrance et la mort peut entraîner rapidement l’individu à laisser son assertivité au vestiaire …

Elisabeth, comme probablement beaucoup de salariés en milieu médical, fait preuve d’une très grande éthique. Par son témoignage toujours très discret mais pertinent, elle m’a confortée dans l’idée que les Cadres dans cette branche n’échappent pas à la fatigue, la dépression, le stress,  le burnout. Elisabeth est très à l’écoute, tend toujours la main aux autres ; cela se ressent très fort au travers de son témoignage que je vous livre ci-dessous.

Ma vertu préférée. Sincérité
La qualité que je préfère chez un homme. Amusant, bienveillant, sincère
La qualité que je préfère chez une femme. Authentique, digne de confiance
Ma plus grande qualité. L’écoute, la communication
Mon principal défaut. Perfectionnisme
Mon occupation préférée. La danse
Mon rêve de bonheur. Actions humanitaires
Quel serait mon plus grand malheur ? Perdre un enfant
Le pays où je désirerais vivre. Afrique
La couleur et la fleur que je préfère.  Couleur : Bleu et fleur : Tulipe blanche
L’oiseau que je préfère. La mouette (la mer)
Mes héros dans la vie réelle. Nelson Mandela et ce bien avant son décès
Mes héroïnes dans la vie réelle. Tina Turner
Ce que je déteste par-dessus tout.  L’hypocrisie- le mensonge
Personnages historiques que je méprise le plus. Hitler (qui pour moi n’a pas de prénom)
Le don de la nature que je voudrais avoir. La liberté
Comment j’aimerais mourir. Sans douleur, paisiblement entourée de mes proches
État d’esprit actuel.    Seule professionnellement, besoin de changer d’activité
Ma devise. Le respect
Photo : Elisabeth Verreman

Photo : Elisabeth Verreman

… A lire les sentiments, les convictions et les valeurs d’Elisabeth, et à pressentir tout ce qu’il y a derrière ses simples mots,  on voudrait en savoir beaucoup plus, n’est-ce pas.

Qui sera le prochain à se livrer à l’exercice ? Ou la prochaine ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s