Image

Questionnaire de Proust #6 : si j’ai quelque valeur professionnelle et quelques principes éthiques c’est à cet homme que je le dois …

Voici le questionnaire de mon tout premier « patron », mon Pygmalion, à qui je dois celle que je suis professionnellement aujourd’hui. Avant de vous livrer ses réponses in extenso, je vous reproduits l’introduction toute personnelle qu’il a rédigée à son travail de réflexion. Elle en dit long sur qui il est. Merci, Michel.

Michel Verrac, qui, au cours d’un voyage aux Etats-Unis en 1986 (!) au cours duquel je découvrais la magie du fax (!), me disait que bientôt nous recevrions notre courrier directement dans des ordinateurs (il est fou, lui) … et que le XXIe siècle serait celui de la COMMUNICATION. Michel le visionnaire, Michel le pas du tout (encore) sage … à mes yeux.

A toi, l’Artiste !

Michel Verrac, Humaniste et chef d'une PME extraordinaire

Quand je t’ai répondu hardiment « OUI » pour me soumettre au questionnaire de Proust, je ne savais pas que ça allait générer en moi, en dehors des réponses spontanées au questionnaire, beaucoup d’autres thèmes de réflexions. … Déjà dans mes réponses, tu trouveras peut-être un ancien collègue que tu ne connaissais pas bien. Peut-être aussi trouveras-tu compréhension à la question qui te torture depuis … de nombreuses années concernant la fin de ton aventure « GIRAcienne » … Quoiqu’il en soit et malgré le temps passé, je garde le meilleur souvenir qui soit de nos années de collaboration. Je suis, depuis toujours, l’évolution de ta carrière et ce qui me frappe le plus c’est cette permanence d’enthousiasme pour le travail, cette implication dans les missions qui te sont confiées, cette capacité à rebondir, cette capacité d’écoute et de main tendue. J’arrête là, je ne veux pas que tu prennes « la grosse tête ». Reste telle que je t’ai connue, tu réussiras ta nouvelle aventure.

1 – Le principal trait de mon caractère : Besoin de liberté, c’est vital

2 – La qualité que je préfère chez un homme : L’humilité

3 – La qualité que je préfère chez une femme : Qu’elle soit naturellement battante, gaie

4 – Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : Les échanges « Cools » ou « musclés » sans dogmatisme

5 – Mon principal défaut : Mon assuétude à la connaissance. (Sans aller jusqu’à être Faust)

6 – Mon occupation préférée : Vivre et regarder vivre au présent. Observer l’évolution de la société.

7 – Mon rêve de bonheur : Enfin vivre dans un pays où les dirigeants de toutes sortes, qui sont par nature des compétiteurs, « foutent » la paix aux 90% au reste de la population qui ne l’est pas. Population qui n’aspire qu’à une chose, rayer de son vocabulaire : « Burn out ». Un pays où ces 10% de super men et super women feraidnt compétition entre eux avec leurs capacités physiques et intellectuelles pour des services à la population … qui les regarderait innover, créer, travailler, peut-être imaginer une nouvelle société grâce à la révolution numérique que nous vivons … ils seraient payés aux résultats !!!

8 – Quel serait mon plus grand malheur : Ne plus avoir devant moi 10 projets à réaliser.

9 – Ce que je voudrais être : Un homme encore plus libre que je ne le suis, dans un monde sans frontière où le souci de chacun serait de respecter l’autre.

10 – Le pays où je désirerais vivre : En France (C’est moi gentil !), c’est un beau pays. D’autant plus s’il y a le soleil et le réchauffement climatique que nos « Compétiteurs » internationaux n’arrêteront pas, trop occupés à phosphorer sur l’amélioration de la compétitivité de leurs pays respectifs en agissant sur la variable d’ajustement que sont les populations (C’est moi méchant !)

11 – La couleur que je préfère : Le bleu du ciel, l’espace, l’univers …

12 – La fleur que j’aime : Le coquelicot, le bleuet, le bouton d’or parce qu’ils étaient en voie de disparition mais sont entrain de renaître. Il y a de l’espoir.

13 – L’oiseau que je préfère : Le Phoenix et le rossignol

14 – Mes auteurs favoris en prose : Victor Hugo, Zola, Steinbeck, Camus, mais aussi Saint EXupéry, Pagnol, et puis tous quoi !!

15 – Mes poètes préférés : La Fontaine et sa fable « Le chien et le loup »

16 – Mes héros dans la fiction : Robin des bois et le Petit Poucet

17 – Mes héroïnes dans la fiction : Marguerite Gautier et Cendrillon

18 – Mes compositeurs préférés : Chopin, Litz, Mozart, Haendel …

19 – Mes peintres favoris : Léonard de Vinci, Botticelli, Le Caravage, Chardin … mais aussi Dali et bien d’autres.

20 – Mes héros préférés dans la vie réelle : Gandhi, Luther King, Mandela, l’abbé Pierre

21 – Mes héroïnes dans l’histoire : Lucie Aubrac, sœur Emmanuelle, sœur Thérésa

22 – Mes noms favoris : Liberté, Tolérance, Amour

23 – Ce que je déteste par-dessus tout : Les « m’as-tu vu » et les « compétiteurs » qui s’appuient sur la population, les salariés ou les plus faibles pour monter sur le podium. (J’ai le plus grand respect pour les compétiteurs qui montent seuls ou en équipe sur le podium)

24 – Personnages historiques que je déteste le plus : Hitler, Staline, Mao, Pol pot, Kim-Jong-un et autres dégénérés de la même trempe. (c’est moi, Anne, qui souligne Dégénérés – j’adore)

25 – Le fait militaire que j’admire le plus : Le débarquement sur les plages du Calvados suivi de la bataille de Normandie de juin à août 1944 qui nous a débarrassés d’un fou.

26 – La réforme que j’estime le plus : La fin de la Royauté et la naissance de la République (J’aurai aimé que ce fût moins sanglant.)

27 – Le don de la nature que je voudrais avoir : Plus d’intelligence et plus de mémoire.

28 – Comment j’aimerais mourir : SAGE et au lit en dormant.

29 – État présent de mon esprit : Gêné, j’ai peur d’avoir été politiquement incorrect !
Rassure-toi, Michel, mon blog a sa place pour ceux qui ne sont pas politiquement … conformes

30 – Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence : VOLER pour nourrir son enfant qui a faim.

31 – Mes devises : l’adaptation de deux pensées de Marc Aurèle :

  • « Il ne s’agit pas de discourir sur ce que doit être l’homme de bien, mais de ‘être« 
    et
    « Les hommes sont faits les uns pour les autres ; éduque les, instruis les et laisse les aller ! »
     o o O o o o

    Tu voulais une photo, mon problème recom-mence comme avec le questionnaire … mais, en plus, une photo c’est aussi un message, alors ce doit être réfléchi ! … je vais chercher dans les archives de ma mémoire et de mes photos.

Voilà :

Pour notre jeunesse

D’abord de la   liberté ………………et ensuite de l’espoir, vois celui là au sommet d’une chaudière, je l’ai connu très jeune, il a débuté   chaudronnier, puis PdG d’une entreprise high-tech, et maintenant nous   fréquentons depuis cinq ans les amphis de philo d’une Université du temps libre à la recherche des clés d’une vie bonne ! Alors en avant les jeunes, construisez une société digne de l’HOMME DE BIEN (Celui que cherchait, en son temps, Diogène le cynique et   qu’il n’a pas trouvé !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s